Non classé

Préparer ses e-liquides

Comme plusieurs millions de français avant vous, vous avez délaissé la cigarette classique au profit de la version électronique. Félicitations ! Non seulement, vous améliorez l’état de vos poumons mais en outre, vous préservez la santé de vos proches.
Adopter la cigarette électronique était sans doute l’une des meilleures décisions que vous ayez prises. Mais voilà, tout n’est pas parfait. Malgré vos nombreuses visites dans les bureaux de tabac, vous n’arrivez pas à trouver un parfum qui vous satisfait pleinement.
Ne vous est-il jamais arrivé de vouloir une essence précise, une concentration millimétrée de saveurs ?
Saviez-vous qu’il était possible d’obtenir ce résultat tant souhaité ? C’est simple : il suffit de préparer vos propres e-liquides. Nul besoin d’avoir un BAC+12 en Chimie pour y arriver. Suivez juste ces quelques règles.

Quel matériel est indispensable pour fabriquer son e-liquide ?

La confection maison d’un e-liquide ne requiert que deux éléments :

• Un arôme concentré qui permettra de donner une saveur particulière à la vapeur. Par exemple, l’arôme muffins, chocolat blanc, etc. Il est aussi possible de sélectionner une version d’un e-liquide déjà existant sur le marché, désignée sous le nom de concentré.
• Une base composée de propylène glycol et/ou de glycérine d’origine végétale.

L’équipement nécessaire n’est pas trop lourd et peut être trouvé dans n’importe quel commerce de détail. Il s’agit de seringues d’1 mL pour prélever les arômes, de seringues allant 10 à 50 mL et de contenants en verre.

Ne pas oublier les gants stériles et les lunettes de protection pour plus d’hygiène et de sécurité.

Comment préparer son e-liquide ?

1/ La confection du e-liquide

Après vous être scrupuleusement désinfecté les mains et avoir fait de même avec vos ustensiles, il est temps de passer à la préparation proprement dit.

A l’aide d’une seringue, remplissez un flacon de verre de votre base neutre. Comptez environ 8 mL de base pour 2 mL d’arôme. Dans le cas où vous souhaitez ajouter des additifs, incorporez-les à cet instant. Attention à la nicotine dont la perméabilité exige un soin particulier et le port obligatoire de gants et de lunettes de protection.

Agiter le flacon et laisser reposer. Il est temps de laisser place au procédé de maturation.

2/ La maturation du e-liquide

Deux facteurs interviennent principalement sur la durée de maturation : le taux de glycérine végétale et le type d’arôme incorporé.
Plus une base contient de glycérine végétale, plus il faudra du temps aux saveurs pour libérer leurs pleins potentiels.
De même, les arômes sucrés que les fruits ou les confiseries nécessitent en moyenne quarante-huit de plus pour arriver à plein mûrissement.

En moyenne, il faudra compter au moins 15 jours pour que votre e-liquide atteigne sa saveur finale. Le secret d’un bon produit fini réside dans une agitation quotidienne. Chaque jour, consacrez entre 3 à 5 minutes de votre temps pour homogénéiser votre liquide.

3/ La phase de test du e-liquide

Vous avez attendu ce moment pendant des jours. Enfin, votre e-liquide est prêt ! Prélevez-en une petite quantité pour évaluer le résultat final.
Vous trouvez que le goût n’est pas assez prononcé ? Rajoutez quelques gouttes d’arôme, secouez bien et réessayez dans 48 heures.
Si au contraire, vous avez eu la main lourde sur le concentré, ajoutez de la base, agitez et attendez de nouveau 48 heures.

Quelques conseils supplémentaires pour réussir votre e-liquide

Arrivé à ce stade de l’article, vous savez déjà quasiment tout ce qu’il y’a à savoir sur la réalisation des e-liquides. Commencez avec un seul arôme et n’excédez pas 1 à 3% d’additifs. Ne bâclez jamais la maturation même si vous trépignez d’impatience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *