connaître le métier de fossoyeur
Pratique

Tout savoir le métier du fossoyeur

Les fossoyeurs sont un métier peu connu, bien qu’ils soient très importants lors d’un enterrement. On en parle rarement, pourtant beaucoup de gens sont intéressés par ce métier. Souvent, le travail d’un fossoyeur consiste à creuser des tombes pour enterrer les morts, mais la discipline ne s’arrête pas là. D’où l’intérêt de fournir davantage d’informations sur cette profession très intéressante.

 

Qui est un fossoyeur ?

Le fossoyeur est l’une des professions du secteur funéraire. Elle consiste à travailler dans un cimetière afin d’aider la famille du défunt lors de l’enterrement. Le fossoyeur joue un rôle important dans les enterrements. Il creuse les tombes et y place les défunts. Il participe à l’exhumation, à l’ouverture et à la fermeture des tombes et des cases de columbarium. En outre, il effectue également des activités secondaires, telles que l’entretien des routes et des tombes du cimetière et des travaux de jardinage.

Dans le secteur funéraire, le fossoyeur travaille en extérieur dans les cimetières. Son donneur d’ordre est le gardien du cimetière. En tant que telle, son activité est soumise au contrôle du gardien du cimetière. Il travaille en étroite collaboration avec le réceptionniste du cimetière ou le conservateur du cimetière, qui veille à la bonne exécution des travaux. Un fossoyeur peut travailler dans une entreprise de pompes funèbres ou de marbrerie dans le secteur privé, ou comme assistant technique dans le secteur public.

Ainsi, si vous êtes à la recherche d’une entreprise de pompes funèbres professionnelle, choisissez-les pompes funébres 91. Cette entreprise dispose d’un professionnel hautement qualifié qui pourra bien vous assister lors de l’enterrement de votre défunt.

 

Le rôle d’un fossoyeur de pompes funèbres

Le fossoyeur des pompes funèbres 91 est chargé de plusieurs tâches. Creuser et remplir les tombes, ouvrir et fermer les caveaux, assurer l’entretien général du cimetière, disperser les cendres, exhumer un cadavre et diriger un convoi font partie de son métier. Son travail s’effectue exclusivement sur le terrain.

En outre, il dispose de bonnes aptitudes physiques, ce qui est très important pour son activité. Il a également la capacité de soutenir la famille pendant l’enterrement. Accompagner moralement les familles durant toutes les étapes de l’inhumation fait partie de ses attributions. Ce n’est pas tout, il va aussi accueillir la famille à l’entrée du cimetière et accompagner le cortège. Une fois entré, il place le cercueil à l’endroit indiqué. Sa présence sur le site aidera les personnes qui souhaitent rendre visite au défunt. Le fossoyeur indique l’emplacement de leurs tombes afin qu’elles ne se perdent pas.

Lors de l’inhumation du cercueil, le fossoyeur supervise la mise en place du corps dans le cercueil afin que cette étape se déroule dans les meilleures conditions possible. Ils veillent également à ce que le cercueil soit descendu sans dommage. En bref, le travail du fossoyeur n’est pas seulement physique, mais aussi psychologique.

 

Formation

Le fossoyeur travaillant dans l’entreprise de pompes funèbres 91 doit suivre une formation de 16 heures dans les 3 mois suivant son entrée en fonction.

Tout le monde peut devenir fossoyeur, car ce métier ne requiert aucune qualification particulière. Il suffit au candidat de suivre une formation type de niveau 1 d’environ 15 à 20 heures. Cette formation est proposée par la mairie. Une entreprise de pompes funèbres peut également la proposer. Le décret n° 95-653 du 09/05/1995 du Code Général des Collectivités Territoriales impose cette formation afin que le fossoyeur connaisse un peu mieux la règlementation et la législation funéraire. Des notions relatives aux techniques de terrassement et à la vision psychologique du deuil doivent être acquises par ce professionnel. L’éducation aux notions d’hygiène, de sécurité et de décence doit faire partie de leur formation. Une formation sur la psychologie et la sociologie est de mise.

En outre, un CAP et une bonne condition physique sont recommandés. Le travail de fossoyeur s’effectuant sur le terrain, une bonne condition physique est également requise. Il doit être capable de porter des charges lourdes. En l’absence de diplôme, une personne souhaitant intégrer le corps des fossoyeurs peut se présenter à un concours de catégorie C. Toutefois, s’il est titulaire d’un baccalauréat, il peut se présenter au concours de catégorie B.

Un fossoyeur travaillant aux pompes funèbres 91 dispose de certaines qualités indéniables. Il est capable de travailler en groupe pour apporter une aide parfaite aux familles dans le besoin. Comme son travail consiste à creuser des tombes, le fossoyeur doit être capable d’utiliser des outils et des véhicules mécaniques tels qu’une pelle et une pelleteuse.

 

Risques encourus dans l’exercice de cette profession

Le fossoyeur peut être exposé à des risques biologiques et chimiques. Si lors de l’inhumation, ce professionnel ne court aucun risque, car il n’est pas en contact direct avec le corps du défunt, ce n’est pas le cas lors de l’exhumation. L’exhumation consiste à ouvrir une tombe pour en retirer les restes d’un corps, et présente donc un risque élevé.

L’exposition aux intempéries, l’aspect physique et psychologique du travail, le risque de chute du sol, les chutes de hauteur, l’inhumation dans des tombes ou des caveaux profonds, les blessures dues aux clous, au fer ou aux outils utilisés, sont les contraintes évoquées par les fossoyeurs dans l’exercice de leur métier. Les risques biologiques sont suspects et mal identifiés, bien qu’ils puissent affecter le fossoyeur. Les processus de décomposition des cadavres doivent être bien compris afin de pouvoir évaluer ces risques.

La succession des différentes phases anaérobies et aérobies fait intervenir des espèces bactériennes spécifiques. De plus, les environnements semblent très secs et favorisent la momification. Pour remédier à cette situation, il convient de recourir au drainage du sol. Les conditions anaérobies humides entraînant la formation d’adipocire (« graisse de cadavre ») ralentissent le processus de décomposition.

En outre, la formation de gaz pendant la phase de décomposition est très nocive. Ces gaz sont à l’origine de nuisances olfactives (gaz sulfureux malodorants et amines) plutôt que d’accidents. Pour faire face à cette situation, la meilleure solution est de porter un masque avec un filtre à gaz. C’est pour cette raison, le fossoyeur travaillant au sein de pompes funèbres 91 doit porter un masque pendant son service.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.